Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pas Allaeizh

Chronique d'une bretonne exilée pas allaeizh

On ne sait plus

Exilée depuis bientôt 2 ans, j'ai perdu quelques habitudes simples de la vie tous les jours. Les examens à l'Université, les tickets de métro à acheter, la voiture à prendre en permanence .. Tant de petites choses qui finalement s'accumulent et font que je pense que je n'ai rien à faire ici. A Bilbao, il y a tout : les bars ouverts jusqu'à très tard, la grande ville excellemment bien desservie, le sport, les promenades, les amis .. Ah non, c'est vrai, je n'ai pas d'amis. Pas encore. Bientôt, promis, je chercherai des amis. Autres que toi. Parce que toi tu es fidèle. Tu es l'ami le plus fidèle que je n'ai jamais eu. Qu'est-ce que tu entends par "effectivement, tu ne m'as jamais eu" ?! Je t'entends tu sais. On verra ça tout à l'heure, j'ai besoin de raconter d'abord, sinon je perds le fil.

Eh voilà, j'ai oublié ce que je voulais dire. Tu auras ma peau. Un jour tu vas me fatiguer. Ça commence déjà d'ailleurs.

Bilbao .. Bilbao .. Quelle ville. Mais tellement loin. S'il y avait un Bilbao en Bretagne, ce serait fantastique. Magnifique. Merveilleux. Admirable. Prodigieux. Jouissif. Orgasmique.

Je m'égare, oui. Je te prie de m'excuser. C'était de l'emportement. De l'emportage ? De l'emportation ?

(Mal)Heureusement, il y a Rennes, son Université, son métro, ses quartiers, ses bars, ses mecs bourrés .. Ah, oui, non, ça, non. Finalement c'est pareil. Les mecs bourrés sont toujours présents, dans n'importe quelle ville. Comment ils font pour toujours être là où tu es ? Ils ont des réduc's pour les trains, les avions, les bus ?

Oui, je sais. Toi aussi tu es toujours là quand j'y suis. Mais c'est parce que tu me suis comme un vrai petit chien. Que dis-je un petit chien ! Un gros chien ! Un gros chien qui bave, à la salive à la consistance inqualifiable, qui pue, nous infestant d'une odeur nauséabonde ce qui empêche son entourage de respirer correctement. Alors les gens vont faire un m'allaiezh. Probablement pas s'en remettre tant le choc a été fort et vont rester paralysés à vie pour certains, et mourir pour d'autres. Les chiens sont donc les principales conséquences de la mort des hommes.

En réalité, je n'avais rien d'intéressant à te dire, aujourd'hui. Mais je voulais quand même pointer du doigt l'incroyable ville qu'est Bilbao que nous n'avons pas ici, l'étonnante rapidité de déplacement des mecs bourrés et le révoltant dégoût que j'ai pour les chiens.

PokPok,

P'allaiezh, mais alors pas du tout.

"Un chien reste un chien même si il a une queue en or." Comme un homme.

"Un chien reste un chien même si il a une queue en or." Comme un homme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article