Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pas Allaeizh

Chronique d'une bretonne exilée pas allaeizh

Je fais faux-bond

Je te disais l'autre jour que j'étais rousse, peau blanche, "pas d'ici", etc. "Je sais", "je sais" .. Non tu ne sais pas ! Ecoute, tais-toi et fais-moi un sourire. C'est tout ce que je te demande, c'est pas compliqué quand même ..

En tant que "pas d'ici", j'attire forcément les autres "pas d'ici". Normal. Et les gens à la peaux foncées qui vendent des lunettes ou des parapluies, des mouchoirs ou des bracelets dans les bars et dans les coins des rues se disent "Tiens, une qui n'est pas d'ici, peut-être qu'elle parle français !". Et Bingo ! "Bonjour, Mademoiselle, on s'est pas déjà vu ? Tu veux un bracelet ? T'es quel signe du zodiaque ?". La dernière fois, c'est Lola de Lyon qui m'a sauvé la mise. Celle d'avant c'était Mona de Bruxelles. Encore avant j'étais Julie de Strasbourg. Et hier j'ai dit que j'étais moi. J'ai gagne quoi à dire la vérité ? Arrête, ne ris pas, c'est pas drôle. Je me demande vraiment quelque chose : la vérité vaut-elle la peine d'être dite ? Figure-toi que je pense que non. J'ai gagné un cours sur la génialitude de la France, sur l'irresponsabilité civique et morale de s'acharner à refuser d'être une partie de la France, sur l'impact gigantesquement bénéfique pour la Bretagne à s'efforcer d'être une région à soutenir la France, et surtout, Paris. La tour Eiffel, les Champs-Elysées, la Concorde. Le m'allaiezh tu sais.

Exactement ! Je me suis dis la même chose ! Si tu aimes la France, vas-y et arrête de m'embêter avec tes lunettes.

Ah, j'étais sûre. Mais non … Pas du tout ! Ne me traite pas de raciste. Arrête ! Bon. Tais-toi maintenant, je parle.

Vois ça comme ça : un type t'arrête dans la rue, te demande d'où tu es, te dit que ton pays est stupide et que les gens devraient changer d'opinion. Sérieusement, c'est un peu bizarre quand même …

En partant, j'ai dit « Gast ha Kenavo ». Le pauvre il a pas du comprendre beaucoup. Ca lui fera les pieds. Pas de pitié, ici.

En parlant de pitié et de vaurien, tu as faim ? Je vais préparer quelque chose. Ne me dis pas oui, ça va m'énerver.

PokPok,

P'allaeizh, mais alors pas du tout.

"Pour être confirmé dans mon identité, je dépends entièrement des autres."

"Pour être confirmé dans mon identité, je dépends entièrement des autres."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article